Sites UdeM Ce site   
liens
DGTIC  |   Mon profil DGTIC  |   FAQ relié à ESI  |   Besoin d'aide?

  Environnement Scientifique Intégré (ESI)


ESI - L'interface graphique.


L'environnement ESI propose aux usagers le gestionnaire de fenêtres XFCE4 (http://www.xfce.org/). Contrairement aux autres gestionnaires de fenêtres disponibles tels les populaires GNOME (http://www.gnome.org/) et KDE (http://www.kde.org/), XFCE4 est très léger et répond très bien à vos besoins.

Le présent document a été concu pour vous expliquer le fonctionnement de l'interface graphique sur l'environnement ESI. Nous allons voir dans l'ordre.

1. L'interface maître communément appelé "le bureau".
2. La barre de tâches.
3. La barre d'outils.
4. Le menu démarrer.
5. Les gestionnaires de fichiers.
6. Le terminal.
7. Se déconnecter.


À savoir, un astérisque à côté d'un icône, signifie que le programme associé à ce dernier peut prendre entre 20 et 30 secondes pour apparaître à l'écran. Si vous calculer plus de 30 secondes, recommencez. Peut-être que vous avez "mal" cliquez :-).

À chaque connexion à l'environnement ESI, une fenêtre s'affiche avec le mot du jour. Lisez le, il contient souvent d'informations précieuses, voir la prochaine figure.





1. L'interface maître communément appelé "le bureau".


La figure 1 illustre l'interface maître de l'environnement ESI.



Figure 1

Nous remarquons que le bureau contient:

Très simple mais très efficace pour vos besoins.

2. La barre de tâches.


La barre de tâches, qui est située complètement en haut du bureau, contiendra un item par fenêtre ouverte. Ceci permet, en cliquant sur un item, de positionner la fenêtre associée à ce dernier en premier plan. Très pratique pour se retrouver lorsque plusieurs fenêtres sont ouvertes. À noter que l'item associé à la fenêtre en premier plan est toujours en surbrillance. La figure 2 illustre un cas où deux logiciels sont ouverts (OpenOffice et un terminal). Étant donné que l'item associé à OpenOffice est en surbrillance, ce dernier est donc en premier plan.



Figure 2

3. La barre d'outils.


La barre d'outils, située complètement au centre en bas du bureau, nous permet d'accéder à divers outils, qui sont, à toute fin pratique, des applications ou des programmes. La figure 3 illustre cette barre.



Figure 3

En la parcourant de gauche à droite, nous avons:

  • Le menu démarrer .

  • Le terminal .

  • Les gestionnaires de fichiers. L'environnement graphique XFCE4 intègre un gestionnaire de fichiers propre à lui. Il est baptisé xffm. Toutefois, pour des raisons de performances et de conviabilité, nous proposons un gestionnaire de fichiers indépendant ROX-Filer. Pour l'accéder, il suffit de cliquer sur l'icône en forme de maison bleue.

  • Le fureteur firefox suggéré sur l'environnement ESI . Étant donné la popularité des fureteurs, firefox ne sera pas présenté. Il va revenir à vous de le découvrir. Cependant, nous glissons quelques mots à la page suivante.

  • Les applications de la suite bureautique de OpenOffice. Voir la figure 5 et lire le document suivant pour plus d'informations.


    Figure 5

  • Un gestionnaire d'espace de travail . Ce gestionnaire vous permet d'avoir plus d'un bureau. En fait, il vous permet d'avoir quatre bureaux. Ainsi, il est plus facile de s'organiser en regroupant des fenêtres ayant des interactions communes dans le même bureau. Il est très facile de déplacer une fenêtre d'un bureau à l'autre. Il suffit de faire un clique droit de la souris sur l'entête de la fenêtre, et de choisir "Sent to..." -> "Workspace X". La figure 6 illustre un exemple de déplacer une fenêtre du bureau 1 vers le bureau 2. Ensuite, pour passer d'un bureau à l'autre, il suffit de cliquer dans la case correspondant au bureau dans le gestionnaire.


    Figure 6

  • Un outil pour configurer les paramêtres de l'interface graphique . Un précieux conseil, si vous ne voulez pas avoir de problèmes, oubliez tout simplement cet outil.

  • L'aide qui nous explique davantage l'environnement graphique (en anglais seulement) .

  • Verrouiller le poste . Important, étant donné qu'il est interdit de verrouiller un poste, cet option est désactivé.

  • Se déconnecter . Toujours important de se déconnecter à chaque fois que vous quittez le poste.

  • L'heure qui, en double-cliquant dessus, ouvre le calendrier.

4. Le menu démarrer.


Le menu démarrer, illustré par la figure 7, contient plusieurs éléments. Il est possible que certains éléments de ce menu se retrouvent également dans la barre d'outils. De bas vers le haut, nous avons dans le menu démarrer la possibilité :



Figure 7


  • De se déconnecter (Quit).

  • De consulter le "À propos de Xfce" (About Xfce) uniquement en anglais.

  • D'utiliser divers utilitaires (Utilities) comme acroread, editor, emacs, gv, etc. voir figure 8. Nous attirons votre attention sur les astérisques. Comme il a été mentionné, les astérisques indiquent des programmes qui peuvent prendre entre 20 et 30 secondes à apparaître à l'écran.


    Figure 8

  • D'utiliser la suite bureautique de OpenOffice (Office), voir figure 9 et lire le document suivant pour plus d'informations.


    Figure 9

  • D'utiliser le fureteur firefox suggéré sur l'environnement ESI (Web Browser). Nous glissons quelques mots sur firefox à la page suivante

  • Le gestionnaire de fichiers (File Manager).

  • Le terminal (Terminal).

  • Et le fameux "Exécuter" (Run Program...) qui vous permet de lancer des commandes sans passer par le terminal.

5. Le gestionnaire de fichiers.


Nous avons vu comment lancer le gestionnaire de fichiers sur l'environnement ESI à partir du menu démarrer et à partir de la barre d'outils. Il va revenir à vous de l'explorer, cependant, nous allons vous expliquer quelques fonctionnalités de bases qui vous permettront de créer des répertoires, de compresser/décompresser des documents, et de supprimer des documents.

Prenez le temps de l'explorer, et surtout N'OUBLIEZ PAS que le glisser-coller permet de déplacer un document d'un répertoire à un autre. C'est-à-dire, si nous voulons déplacer un fichier "X" dans le répertoire "Y", il suffit de positionner le curseur sur le fichier "X", de cliquer ET de maintenir le clic et de déplacer le curseur sur le répertoire "Y" puis de relâcher le clic.

De plus, vous pouvez ouvrir plus d'un gestionnaire de fichiers ET de glisser-coller des documents d'un gestionnaire à l'autre.

Le gestionnaire de fichiers se nomme ROX-Filer. La figure 10 vous montre l'interface principal de l'application.



Figure 10


Il contient une barre d'icônes (situé en haut de la fenêtre). Ces icônes vous permet de gauche à droite:

  • De remonter au répertoire parent;

  • De revenir à la racine de votre compte;

  • D'enregistrer des favoris;

  • D'actualiser la page courante;

  • De changer le format des icônes;

  • De configurer automatiquement la bonne taille des icônes;

  • De changer le type d'affichage (icône à détaillé);

  • De trier en caractère alphanumérique;

  • De créer un répertoire (figure 11);



    Figure 11

  • De compresser les documents sélectionnés à priori (figure 12);



    Figure 12

  • De voir les fichiers cachés;

  • D'inverser la sélection;

  • De lire le manuel.

Pour ouvrir un document, ou un répertoire, il suffit de cliquer sur l'icône correspondant. S'il s'agit d'un document, le gestionnaire de fichiers ouvrira ce dernier à l'aide de la bonne application. Si jamais vous voyez qu'un type de document n'est pas reconnu, il serait gentil de votre part de nous le transmettre.

Pour créer un répertoire, il suffit de cliquer sur l'icône en forme de chemise bleue dans la barre de tâches (figure 11). Le gestionnaire de fichiers vous proposera un nom qui, par défaul, est du format NewDirX ou X est un chiffre (figure 13). Vous pouvez changer la proposition ou vous pouvez la conserver. En cliquant sur le bouton Create, le répertoire sera créé.



Figure 13


Pour compresser un document ou un ensemble de documents, il faut, dans un premier temps, les sélectionner en maintenant la touche ctrl du clavier enfoncé tout au long de la sélection. Par exemple, de la figure 10, si nous voulons sélectionner tous les documents de la troisième et de la quatrième colonne, nous enfoncons la touche ctrl du clavier et nous cliquons une fois sur chaque icône des deux colonnes. Une fois tous les icônes cliqués, nous relâchons la touche ctrl du clavier. Dans un second temps, nous cliquons sur l'icône en forme de boîte ouverte dans la barre de tâches (figure 12). La figure 14 illustre les actions.



Figure 14


Si l'opération est un succès, une fenêtre s'affiche en vous donnant le nom du fichier compressé qui contient les fichiers compressés (voir figure 15). Dans le cas d'un échec, une fenêtre s'affiche en vous précisant l'erreur (voir figure 16).



Figure 15


Figure 16


Pour supprimer un ensemble de documents (fichiers ou répertoires), il suffit de les sélectionner en maintenant la touche ctrl du clavier enfoncé tout au long de la sélection, et de faire un clique droit de la souris. Ceci vous ouvre un menu contextuel, il suffit de cliquer sur X items -> Delete. La figure 17 montre un exemple ou 3 items doivent être supprimés.



Figure 17


En cliquant sur Delete, une fenêtre s'affiche en vous demandant une confirmation pour l'ensemble des fichiers à supprimer. La figure 18 nous montre cette fenêtre.



Figure 18


Pour ce qui reste des autres fonctionnalités, il revient à vous de les découvrir.

6. Le terminal.


Le terminal, représenté par la figure 14 est l'outil que vous aller utiliser le plus au cours de votre séjour sur l'environnement ESI.Tous les logiciels dédiés à la recherche/enseignement comme matlab, mathematica, spss, emboss, nvaview, R, etc. s'exécutent à partir du terminal. Référez-vous au document suivant pour plus de détails.



Figure 14

7. Se déconnecter.


La figure 15 illustre la fenêtre de déconnexion. Bien que l'option "Save session for future logins" est disponible, nous l'avons désactivé sur les serveurs de environnement ESI. Nous avons prouver que cet option engorgeait les serveurs.



Figure 15





Dernière mise à jour : 29 février 2008 - Francis Forget








Ce site fonctionne avec Microsoft Internet Explorer 6, Netscape 6, Firefox 1.5 et les versions subséquentes de ces fureteurs.